En | Fr | Apochrom | Blog | Dans la forêt lointaine | Boutique | Fontaine Daniel
Samuel Barber

Samuel Barber

samuel-barber

Biographie

Samuel Barber est né à West Chester (Pennsylvanie) le 9 mars 1910, dans une famille américaine socialement favorisée, où l'Éducation et la Culture sont importantes pour ses deux parents (père physicien et mère pianiste). Baigné dans une ambiance familiale musicale, il commence à étudier le piano vers 6 ou 7 ans, compose sa première pièce pour piano seul, "Sadness", et décide à l'âge de 9 ans de devenir compositeur.

Barber commence à écrire son premier opéra, "The Rose Tree", à l'âge de 10 ans et deviens à 12 ans organiste de l'église locale. Il intègre à 14 ans le Curtis Institute of Music de Philadelphie, où il étudie le piano avec Isabelle Vengerova, la composition avec Rosario Scalero, et le chant avec Emilio de Gorgoza. Il devient rapidement l'un des élèves préférés de Mary Louise Curtis Bok, qui fait rapidement rencontré la famille Schirmer, qui deviendra par la suite son éditeur musical. À l'âge de 18 ans, Samuel Barber gagne le prix Joseph H. Bearns de la Columbia University, pour sa sonate pour violon, "Fortune's Favorite Child", désormais perdue ou détruite par le compositeur.

Barber écrit ensuite une suite de compositions musicales à grands succès, le lançant définitivement dans le monde de la Musique Classique. En 1931, à l'âge de 21 ans, il compose sa première pièce orchestrale, "The School for Scandal", et sa première, jouée, par l'Orchestre de Philadelphie 2 ans plus tard, est accueillie chaleureusement par la critique. Beaucoup de ses compositions de l'époque sont des commandes ou sont crées par des artistes comme Vladimir Horowitz, Eleanor Steber, Raya Garbousova, John Browning, Leontyne Price, Pierre Bernac, Francis Poulenc, ou Dietrich Fischer-Dieskau. Il remporte le Prix de Rome américain en 1935, à 25 ans, puis devient élève de l'Académie américaine de Rome entre 1935 et 1936. À 28 ans, son très célèbre "Adagio for Strings" (arrangement du mouvement lent de son quatuor à cordes, Op. 11) est joué pour la première fois par l'Orchestre Symphonique de la NBC, sous la direction d'Arturo Toscanini, ainsi que son "First Essay for Orchestra".

Première mondiale de "Adagio for strings", NBC orchestra, Dir. A. Toscanini

Durant la Seconde Guerre Mondiale, Barber intègre l'armée de l'Air américaine, où il écrit sa Seconde Symphonie en 1943. Elle sera ensuite crée en 1944 par Serge Koussevitsky dirigeant l'Orchestre Symphonique de Boston, révisée en 1947, puis publiée. En 1958, pour son premier opéra "Vanessa", Samuel Barber est lauréat du Prix Pulitzer, qu'il remportera une seconde fois en 1963, pour son Concerto pour Piano et Orchestre.

La suite dans quelques temps…

Catalogue des œuvres

samuel-barber-compositions
  • The Rose Tree (1920)
  • 3 Sketches pour piano : Lovesong / To My Steinway / Minuet (1923-24)
  • A Slumber-Song of the Madonna, pour voix et piano (1925)
  • Fresh from West Chester (Some Jazzings) pour piano : Poison Ivy / Let's Sit it Out, I'd Rather Watch (1925-1926)
  • There's Nae Lark, pour voix et piano (1927)
  • 3 Songs pour voix et piano : The Daisies / With Rue My Heart is Laden / Bessie Bobtail, (1927-34)
  • Serenade pour quatuor à cordes [arr. orchestre à cordes, 1944] (1928)
  • Dover Beach pour baryton ou contralto et quatuor à cordes (1931)
  • Interlude I («Adagio for Jeanne») pour piano (1931)
  • Ouverture «The School for Scandal» (1931)
  • Sonate pour violoncelle et piano (1932)
  • Interlude II pour piano (1932)
  • Suite for Carillon (1932)
  • Music for a Scene from Shelley (1933)
  • Love at the Door pour voix et piano (1934
  • Serenader pour voix et piano (1934)
  • Strings in the Earth and Air pour voix et piano (1935)
  • Of That So Sweet Imprisonment pour voix et piano (1935)
  • Love's Caution pour voix et piano (1935)
  • Night Wanderers pour voix et piano (1935)
  • The Virgin Martyrs / Let Down the Bars, O Death (1936)
  • Symphonie in One Movement (1936)
  • 3 Songs pour voix et piano: Rain Has Fallen / Sleep Now / I Hear an Army* (1936)
  • Quatuor à cordes [arr. orchestre à cordes du deuxième mouvement, Adagio pour cordes, 1938] (1936)
  • Beggar's Song pour voix et piano (1936)
  • Essay for orchestra (1937)
  • In the Dark Pinewood pour voix et piano (1937)
  • 4 Songs pour voix et piano : A Nun Takes the Veil / The Secrets of the Old / Sure on this Shining Night (1937-40)
  • Reincarnations pour chœur : Mary Hines / Anthony O'Daly / The Coolin (1937-1940)
  • God's Grandeur pour chœur (1938)
  • Lamb of God pour chœur (1938)
  • Concerto pour violon et orchestre (1939)
  • A Stopwatch and an Ordnance Map pour chœur d'hommes, cuivres et percussions (1940)
  • Second Essay for Orchestra (1942)
  • 2 Songs pour voix et piano : The Queen's Face on the Summery Coin / Monks and Raisins (1942-1943)
  • Excursions pour piano (1942-1944)
  • Commando March (1943)
  • Symphonie n°2 (1944)
  • Capricorn Concerto pour flûte, hautbois, trompette et cordes (1944)
  • Concerto pour violoncelle et orchestre (1945)
  • Horizon, pour vents, timbales, harpe et orchestre à cordes (1945)
  • Medea (Serpent Heart) [version révisée Cave of the Heart, 1947 ; arr. Suite de ballet, 1947] (1946-1947)
  • Nuvoletta pour voix et piano (1947)
  • Knoxville, Summer of 1915 pour soprano et orchestre (1948)
  • Sonate pour piano (1949)
  • Mélodies Passagères pour voix et piano : Puisque tout passe / Un cygne / Tombeau dans un parc / Le clocher chante / Départ (1950-1951)
  • Souvenirs pour piano à quatre mains [arr. piano seul / deux pianos / orchestre, 1952] (1951)
  • Medea's Meditation and Dance of Vengeance (1953)
  • Hermit Songs pour voix et piano: At Saint Patrick's Purgatory / Church Bell at Night / St. Ita's Vision / The Heavenly Banquet / The Crucifixion / Sea-Snatch / Promiscuity / The Monk and his Cat / The Praises of God / The Desire for Hermitage (1952-1953)
  • Prayers of Kierkegaard pour soprano, chœur et orchestre (1954)
  • Summer Music pour quintette à vents (1955)
  • Vanessa [arr. airs de concert : « Outside this House the World has Changed » (ténor) / « Do Not Utter a Word » (soprano) / « Must the Winter Come So Soon ? » (soprano), 1957 / arr. pour chœur, solo et duo : « Under the Willow Tree », 1961] (1957)
  • Wondrous Love (Variations on a Shape-Note Hymn), pour orgue (1958)
  • Canzone pour flûte et piano [arr. violon et piano, 1958] (1958)
  • Nocturne (Homage to John Field) pour piano (1959)
  • A Hand of Bridge pour alto, soprano, baryton, ténor et ensemble (1959)
  • Toccata Festiva pour orgue et orchestre (1960)
  • Die Natali - Chorale Preludes for Christmas (1960)
  • Concerto pour piano et orchestre (1962)
  • Andromache's Farewell pour soprano et orchestre (1962)
  • Night Flight [arr. deuxième mouvement de la Symphonie n°2] (1964)
  • Chorale for Ascension Day pour chœur, cuivres, timbales,orgue (1964)
  • Antony and Cleopatra [rév. 1974] [arr. airs de concert (soprano) : « Give Me Some Music » / « Give Me my Robe », 1968 / arr. pour chœur : On the Death of Antony / On the Death of Cleopatra, 1968] (1966)
  • Mutations from Bach pour cuivres et timbales (1967)
  • Despite and Still pour voix et piano : A Last Song / My Lizard / In the Wilderness / Solitary Hotel / Despite and Still (1968)
  • Twelfth Night / To Be Sung Upon the Water pour chœur (1968)
  • The Lovers pour baryton, chœur mixte et orchestre (1971)
  • Fadograph of a Yestern Scene (1971)
  • 3 Songs pour voix et piano : Now I Have Fed and Eaten Up the Rose / A Green Lowland of Pianos / O Boundless Evening (1972)
  • After the Concert pour piano (1973)
  • Ballade pour piano (1977)
  • Third Essay for Orchestra (1978)
  • Canzonetta pour hautbois et orchestre à cordes [op. posth., complété et orchestré par Charles Turner] (1978)

Discographie sélective

samuel-barber-20

Liens externes

samuel-barber-links